Accueil » ACTUALITE » Assemblée générale de l’ONU : le président Tshisekedi revient sur la paix à l’Est de la RDC

Assemblée générale de l’ONU : le président Tshisekedi revient sur la paix à l’Est de la RDC

Les Nations unies ont connu ce mardi sa 75 ème Assemblée générale. Le président congolais Félix Tshisekedi s’est exprimé, évoquant les préparatifs de départ de la mission onusienne dans le pays, mais aussi son souhait sur le renforcement de collaboration entre la MONUSCO et les Forces armées de la RD Congo. En insistant sur les soutiens des groupes armés qui opèrent à l’Est du pays.

« En attendant que nous puissions nous convenir sur les contours définitifs de l’avenir de la MONUSCO sur le territoire national, le vœu de la République Démocratique du Congo est de voir pendant cette période de préparation à la sortie, le renforcement de la collaboration sur le terrain au sein des unités de la MONUSCO et avec les FARDC afin que la puissance de feu attendue pour protéger la population et restaurer la paix, la sécurité et l’autorité complète de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national, y compris dans les localités où la présence des groupes armés est encore visible, soit effective », a dit le président congolais.

De compléter, « pour ce faire, la République Démocratique du Congo s’inscrit en faveur du principe d’accroître la capacité opérationnelle de la Brigade d’Intervention, notamment en la dotant des unités spéciales adaptées à la guerre asymétrique que nous imposent les groupes armés à l’Est du pays. Je réaffirme ici que pour mon pays, et conformément à la décision des chefs d’Etat de la SADC du 28 juin 2020, la Brigade d’Intervention devrait non seulement être la dernière partie de la Force à quitter le Congo, mais aussi garder sa configuration actuelle tout en bénéficiant d’un renforcement de sa capacité opérationnelle. »

Avant de poursuivre, « la République Démocratique du Congo soutient également la nécessité d’allouer les finances et la logistique nécessaires dont a besoin la MONUSCO afin que cette force onusienne continue à bien remplir avec efficacité son mandat. »

Pour se déployer sur le même chapitre, « nous ne pouvons pas, en effet arriver à neutraliser les groupes armés sans éradiquer leurs sources d’appui qui ne sont autres que ces réseaux et leurs souteneurs. Je lance un appel à la communauté internationale afin que les sanctions appropriées, ciblées et efficaces soient appliquées (…) Le constat établi démontre d’une manière générale que ces groupes armés disposent des moyens qui leur permettent de poursuivre leurs activités. Ces moyens proviennent souvent de l’exploitation illicite des ressources naturelles écoulées en-dehors de la RDC, à travers des réseaux bien établis et sans aucun doute, avec l’aide de certains souteneurs. »

TAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prestation de serment de trois juges : “hier, on avait la justice de Kabila, nous ne souhaitons pas avoir la justice de Tshisekedi, mais une justice indépendante” (Patrick Mundeke)

Réagissant sur la prestation de serment de trois nouveaux juges membres de la cour constitutionnelle, ...