Accueil » ACTUALITE » Assassinat d’un civil à Beni : le Conseil de la jeunesse invite les autorités à redoubler les stratégies sécuritaires

Assassinat d’un civil à Beni : le Conseil de la jeunesse invite les autorités à redoubler les stratégies sécuritaires

Le conseil de la jeunesse de la commune de Mulekera s’insurge contre l’assassinat d’une personne la soirée de mardi 19 mai 2020, par des hommes armés qui restent encore inconnus. Le fait s’est passé dans le quartier Butsili dans la ville de Beni(Nord-Kivu)

Selon nos sources dans la région, monsieur Muhindo Vaylanda Justin, 30 ans révolus, a été tué par des hommes vêtus en tenue militaire  en cellule Bashu, dans le quartier Butsili. La victime a été acheminée dans une structure sanitaire la plus proche par des hommes de bonne volonté, malheureusement il y a rendu l’âme.

Inquiet de l’allure que prend ces derniers temps la criminalité urbaine, le conseil de la jeunesse commune de Mulekera condamne par le biais de son président, Kawa Ngoy Éric, cet assassinat attribué à des hommes armés non autrement identifiés.

Il recommande en outre, aux services de sécurité de revoir leurs stratégies sécuritaires afin d’imposer la sécurité et mater tous les criminels qui se baladent dans la communauté pourtant sur militarisée. 

Tout en invitant les jeunes à se réserver des actions sous émotions, Kawa Ngoy Éric insiste sur l’ouverture des enquêtes sérieuses pouvant permettre de mettre la main sur les auteurs de cet acte ignoble, afin qu’ils soient sévèrement punis selon la loi.

Notons que la ville de Beni reste non seulement confrontée à l’activisme des ADF aux côtés de la criminalité urbaine, mais fait également face à la pandémie de Coronavirus et de la dixième épidémie d’Ebola.

Elias Aungama

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Covid 19/Sud-Kivu : la ville de Bukavu enregistre son 4ème décès (ministre de la Santé)

La province du Sud-kivu, précisément la ville de Bukavu, vient d’enregistrer son 4 ème cas ...