Accueil » ACTUALITE » Affrontements FARDC-M23 au Nord-Kivu : Hubert Furuguta appelle au renforcement du mariage civilo-militaire

Affrontements FARDC-M23 au Nord-Kivu : Hubert Furuguta appelle au renforcement du mariage civilo-militaire

Le député national Hubert Furuguta appelle au renforcement de la collaboration entre la population et les forces armées loyalistes et les institutions du pays en dénonçant tout mouvement suspect afin de mettre un terme une fois pour toute, aux exactions commises par des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda selon plusieurs sources ; sur le sol congolais via les territoires de Rutshuru et dans une partie de Nyiragongo.

Dans un entretien avec la presse, ce jeudi 9 juin 2022 à Goma, le député national Hubert Furuguta a fait savoir que la menace des rebelles du M23 soutenus par le Rwanda, mérite l’engagement non seulement des FARDC, mais également celui de la population congolaise en général, celle du Nord-Kivu en particulier, et cela, dans le souci d’en finir une fois pour toute.

« Nous venons partager la souffrance de notre population, nous venons participer aux discussions pour comprendre réellement ce qui se passe et encourager la population et l’armée à rester loyales » a-t-il dit.

À lui d’ajouter :

« Ce combat, nous devons le mener ensemble comme des vrais patriotes, plus question de laisser le combats aux seuls politiciens et aux militaires. Ce n’est pas un combat contre une communauté, mais c’est un combat contre l’agression. C’est depuis l’indépendance que nous subissons des agressions ; maintenant, là, nos générations ont subi encore ce que les générations précédentes subissaient ».

Notons que la situation sécuritaire s’améliore petit à petit dans les entités secouées par les affrontements entre les FARDC et les rebelles du M23 dans le territoire de Rutshuru et Nyiragongo au Nord-Kivu. Néanmoins, ces rebelles qui bénéficient selon nos sources, du soutien du Rwanda, s’illustrent par des attaques soit contre des positions des FARDC, soit contre la population locale et parfois, contre la Monusco.

Après avoir mené une attaque contre la position des FARDC à Bugusa le matin du lundi 6 juin dernier, tuant deux militaires congolais ; les mêmes rebelles du M23 ont de nouveau attaqué mercredi 8 juin 2022, une position de la Munusco à Muhati, dans le Rutshuru et quelques blessés ont été enregistrés dans le rang des casques bleus.

Cependant, les forces armées de la République démocratique du Congo FARDC, ont alerté sur le déploiement de 500 militaires Rwandais sur le sol congolais plus particulièrement aux environs de Tchanzu, une bourgade sous la menace des rebelles du M23 soutenus par la République du Rwanda selon plusieurs sources officielles.

Dans une communication officielle faite ce 8 juin 2022 à Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu sous l’état de siège, le porte-parole du Gouverneur militaire, le général de brigade Sylvain Ekenge a fait savoir que ces militaires, déployés par le Rwanda sur le sol congolais, sont vêtus d’une nouvelle tenue de couleur vert-noir et coiffés des casques de sa force spéciale.

Elias Aungama depuis Goma

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Parti politique : Nadin Mfutila, nouveau secrétaire général de l’ECO

Le président national du parti politique Engagement pour le Congo (ECO), l’ancien gouverneur de la ...