Accueil » ACTUALITE » LA CENCO PLAIDE POUR LE « CAS KATUMBI »

LA CENCO PLAIDE POUR LE « CAS KATUMBI »

Les prélats catholiques exhortent le Gouvernement à laisser le leader de « Ensemble » rentrer au pays et deposer sa candidature.

Les prélats catholiques sont préoccupés par la situation de Moïse Katumbi au moment où le compte à rebours pour la fermeture du bureau de réception et de traitement des candidatures à la présidentielle et aux législatives, a commencé. A un peu moins de 48 heures, interviendra en effet la clôture du dépôt des candidatures pour cette phase des élections.

Dans un communiqué daté d’hier lundi 06 août : « la Cenco exhorte les autorités congolaises de revenir sur leur décision en laissant notre compatriote rentrer au pays et déposer sa candidature comme les autres candidats « 
Les évêques se sont dits à ce propos peinés par « le sort inacceptable réservé au leader de  » Ensemble pour le changement « . Ils précisent qu’il est de leur devoir de pasteurs de prévenir à temps les autorités de la République du fait qu’elles ont refusé l’entrée en RDC en RDC de l’ancien gouverneur du Katanga, l’obligeant à rester à l’étranger. 
« Un tel refus ressemble à plusieurs égards, a un déni identitaire, qu’aucune société humaine ne peut aujourd’hui tolérer, protestent-ils.
 » Dans la perspective de l’application de l’Accord politique global et inclusif du Centre interdiocesain, un tel traitement ségrégationniste ne se justifie point et peut inutilement entraîner des conséquences fâcheuses qu’il faut absolument éviter », martèle l’episcopat congolais.

VEILLER A L’EGALITE DES CHANCES

Les évêques catholiques ont, par ailleurs, indiqué que la bataille pour l’instant doit être électorale dans le respect de tous et de chaque individu, dans la paix et l’égalité des chances. A leurs dires, « la crédibilité du scrutin est à ce prix. En vraie démocratie, on se choisit pas les adversaires politiques « .
C’est donc à la Ceni qu’il revient de statuer sur la validité ou non d’une candidature.  » Maintenir une telle décision est un grand recul pour la démocratie « , a conclu la Cenco.

Forum des as

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tueries et insécurité à Béni : En colère, la population descend dans les zones rouges en commune de Ruwenzori

Répondant à l’appel des étudiants, la population de Béni est descendue jeudi 18 octobre, dans ...

Kasai Central-Meurtre des experts de Nations-Unies : un journaliste et un officier de l’armée à la barre

L’audience sur le meurtre des experts de nations unies s’est poursuivi jeudi 18 octobre 2018, ...

Nord-Kivu, insécurité : La progression d’une armée négative en direction de Beni subira l’expérience des forces armées (communiqué officiel, opération Sokola 1)

Dans un communiqué officiel rendu public jeudi 18 octobre, par le commandant du secteur opérationnel ...