Accueil » ACTUALITE » RASSOP /LIMETE : « PAS D’ÉLECTIONS SI LES EXIGENCES DU PEUPLE NE SONT PAS PRISES EN COMPTE »

RASSOP /LIMETE : « PAS D’ÉLECTIONS SI LES EXIGENCES DU PEUPLE NE SONT PAS PRISES EN COMPTE »

Le ton monte à cinq jours du début du dépôt des candidatures pour la présidentielle en République démocratique du Congo. Le Rassemblement des forces politiques acquises au changement (Rassop/Limete) saisit cette opportunité pour en appeler à la mobilisation générale du peuple congolais exhorté à s’investir pour que les élections se tiennent véritablement le 23 décembre prochain.

Le Rassemblement exige, à cet effet, que près de 10 millions d’enrôlés fictifs, représentant près d’un quart du nombre total d’enrôlés, soit extirpés du fichier électoral. Aussi, que soit écartée la machine à voter, non prévue ni dans la Loi électorale, ni dans le calendrier électoral de la CENI.
Le Rassemblement exige, en outre, la mise œuvre effective des mesures de décrispation, prévues dans l’Accord du 31 décembre. Par ailleurs, cette frange non négligeable de l’opposition demande que la CENI soit redynamisée, notamment par le remplacement du délégué de l’UDPS, conformément à l’Accord de la Saint Sylvestre. Enfin, le Rassemblement demande que le Président Kabila ne se représente plus pour un troisième mandat, au mépris de la Constitution et de l’Accord de Saint Sylvestre.
La publication de cette requête de la plateforme de l’opposition coïncide avec l’adresse aujourd’hui du chef de l’Etat devant le Congrès. Le Rassemblement en profite pour hausser le ton : « Au regard de la gravité de la situation entretenue par les initiatives provocatrices du Pouvoir qui menace le processus électoral, la stabilité du pays et de la région, il est évident que le Rassemblement n’accompagnera pas le pouvoir en place dans le dessein de créer le chaos dans notre pays au travers d’une parodie d’élection ». 
Toutefois, en dépit de nombreux écueils montés par le Pouvoir, contre le processus électoral en cours, notamment l’adoption d’une loi électorale inique introduisant le seuil de représentativité et la consécration du vote censitaire, l’imposition de la machine à voter ainsi que la constitution d’un fichier renfermant près de 10.000.000 de fictifs, le Rassemblement se félicite d’avoir démontré sa bonne foi et sa volonté inébranlable de participer aux élections cette année, en déposant les candidatures de ses membres à la députation provinciale », conclut le communiqué signé par différents ténors de cette plateforme.

Forum des as

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Kengo n’élira pas automatiquement Shadary : il dit attendre la liste définitive des candidats présidents pour faire son choix

Pour le président du sénat congolais, qui intervenait ce mardi 21 août 2018 sur Rfi, ...

Présidentiel- 2018 : L’ex Premier ministre Samy Badibanga va dévoiler son programme de gouvernement ce mercredi

Candidat à la présidentielle du 23 décembre 2018, l’ex Premier ministre Samy Badibanga Ntita dévoilera ...

A Kananga, D. Sesanga insiste sur l’inclusivité des élections : « Rien ne donne le pouvoir à qui que ce soit d’exclure un autre congolais »

En séjour de travail dans la ville de Kananga depuis le week-end dernier, le secrétaire ...