Accueil » ACTUALITE » FARDC : Didier Etumba cède son fauteuil au lieutenant-général Mbala Musese. John Numbi, Inspecteur général

FARDC : Didier Etumba cède son fauteuil au lieutenant-général Mbala Musese. John Numbi, Inspecteur général

Le Président de la République Démocratique du Congo, Joseph Kabila à procédé ce 14 juillet à une série de nomination des Chefs d’Etat-major, Inspecteurs et autres hauts officiers des Forces armées de la RDC. Les ordonnances ont été lues à la télévision nationale.

Les Forces armées congolaises vont désormais connaître une nouvelle configuration. Le Chef d’Etat-major général, Didier Etumba a été remplacé par le Lieutenant-général Mbala Musese. Le désormais ex Chef des FARDC devient le nouveau conseiller militaire du Chef de l’Etat. Le général François Olenga est, quant à lui, choisi comme chargé des missions militaires du Chef de l’Etat.

Le très célèbre généréral Amisi dit Tango fort, qui s’est taillé une grande renommée pour son implication dans le monde sportif où il est actuellement Président de Coordination de l’As. Vita Club (Champion de la Vodacom Ligue 1) a été nommé Chef d’Etat-major adjoint chargé des opérations et renseignements au sein de l’armée congolaise.

Le général John Numbi, dont on n’a plus assez entendu parler depuis un temps, est nommé Inspecteur général des FARDC. Il aura pour missions d’assurer le contrôle d’application de la loi, des directives et des instructions relatives au fonctionnement des forces armées.

interkinois.cd

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Lubero : la police, l’armée et l’administration locales installées à Kasugho et Kagheri

L’administrateur du territoire de Lubero et le commandant du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord ...

Ituri : les activités commerciales paralysées à Marabo après le meurtre d’un commerçant à Sugenga

Toutes les activités commerciales ont été paralysées vendredi 18 août avant-midi à Marabo, centre commercial ...

RDC : une femme peut solliciter l’avortement en cas de viol ou d’inceste, précisent les femmes juristes

Une femme violée, victime d’inceste ou celle dont la grossesse met en danger sa santé ...