Accueil » ACTUALITE » LE MLC EN CONGRÈS CE 12 JUILLET
Jean-Pierre Bemba Gombo of the Democratic Republic of the Congo

LE MLC EN CONGRÈS CE 12 JUILLET

Les directives de Jean-Pierre Bemba sur le processus électoral attendues par la base lors de ces assises.

Le parti du chairman Jean-Pierre Bemba Gombo commence ce Congrès, comme annoncé, ce jeudi 12 juillet pour se clôturer demain vendredi 13. C’est le député national Alexis Lenga, secrétaire général adjoint du MLC qui en a fait confirmation. Le Congrès va procéder à l’élection du candidat Président de la République du MLC. Jean-Pierre Bemba Gombo, le Président national en exercice sera très vraisemblablement plébiscité candidat Président de la République.

Quant à la présence de Jean-Pierre Bemba Gombo au Congrès, Alexis Lenga assure qu’il sera là mais il en donnera plus de précisions le jour même de l’ouverture du Congrès. Car, sur le plan juridique et administratif, dit-il rien n’empêche le chairman du MLC de venir à Kinshasa avec son statut de liberté provisoire de la CPI dans les mêmes conditions où il réside en Belgique. 
C’est lui-même, Jean-Pierre Bemba qui avait convoqué le Congrès à l’époque depuis sa cellule de Scheveningen, à La Haye sans savoir qu’il serait déjà pratiquement en liberté bien qu’encore provisoire par son acquittement dans l’affaire principale. Une situation imprévisible. L’acquittement de Jean-Pierre Bemba tombe à point nommé en rapport avec l’élection présidentielle dont le dépôt de candidatures commence, dans quelque 10 jours, le 25 juillet en cours. 
La deuxième affaire d’atteinte à l’administration de la justice où il était condamné en première instance à 12 mois de prison et 300.000 Euros d’amende ne le rend pas inéligible, contrairement aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Ce qui fait que Jean-Pierre Bemba Gombo viendra bien à Kinshasa pour le dépôt de sa candidature dans les délais du calendrier électoral publié par la CENI. 
Conformément aux prescrits de la loi électorale, c’est au jour du dépôt de sa candidature que la CENI lui délivrera sa carte d’électeur. Pour ce qui est du passeport qui lui permettra d’atteindre Kinshasa, on rappelle que le Sénat avait entrepris des démarches à cet effet auprès du ministère des Affaires étrangères pour la délivrance du passeport diplomatique au bénéfice du sénateur Bemba qui a toujours son siège valide à la Chambre haute.
Par un communiqué, le ministère des Affaires étrangères avait répondu positivement en demandant au sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo de retirer le formulaire y afférent à l’Ambassade de la RDC à Bruxelles. C’est pour la toute première fois depuis 10 ans que le MLC, le parti de l’ « Avenue du port » va en Congrès en présence de son chairman. 
Celui-ci a croupi pendant 10 ans au pénitencier de haute sécurité de Scheveningen, d’où il continuait à diriger de main de maître le parti. Pour ce Congrès, même s’il ne parvient pas à atteindre Kinshasa d’ici demain vendredi, il est prévu qu’il intervienne par vidéo-conférence aux travaux. Faute de le voir physiquement, ses partisans qui sont impatients de le voir venir au pays après son acquittement vont se contenter de recevoir ses directives sur le processus électoral par vidéo-conférence. 
Après cette longue période de détention à la CPI, Jean-Pierre Bemba Gombo vient retrouver un MLC sevré de certains ténors de sa crème intellectuelle qui faisait sa force sur le plan du savoir. Plusieurs départs sous forme d’« auto exclusion » ont été signalés même au sommet, le poste de secrétaire général qui n’a pas été épargné. Malgré tout, le parti a tenu bon. Car une partie de la base, elle, n’a pas suivi les partants et est plutôt restée loyal à Jean-Pierre Bemba Gombo en longue détention à La Haye. C’est cette frange de fidèles irréductibles que le chairman du MLC retrouve aujourd’hui au Congrès du parti.

Forum des as

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Moïse Katumbi : « Nous allons faire la campagne à l’américaine parce que le peuple congolais cette fois-ci doit être libéré »

Moïse Katumbi a annoncé qu’ils vont faire une campagne électorale à la manière des américains ...

M. Katumbi : « Depuis 2 ans, j’appelle à un candidat commun de l’opposition. Aujourd’hui, nous en avons un, je vous demande à tous de le soutenir »

Le président de la plateforme électorale Ensemble pour le Changement, a personnellement appelé jeudi 15 ...

JP Bemba : « Au moment du choix du premier tour que ça soit Katumbi, Muzito ou moi-même, nous n’étions même pas présents »

Jean-Pierre Bemba, président du Mouvement de Libération du Congo, « MLC », a rejeté ce jeudi 15 ...